S'abonner à un flux RSS
 

Epandage des boues (HU) : Différence entre versions

De Wikhydro
m (1 version)
 
(10 révisions intermédiaires par 3 utilisateurs sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
''<u>Traduction anglaise</u> : Sludge spreading''
 
''<u>Traduction anglaise</u> : Sludge spreading''
  
Technique consistant à valoriser les [[Boue (HU)|boues]] produites par les stations
+
Technique consistant à valoriser les [[Boue (HU)|boues]] produites par les stations d’épuration en les utilisant comme substances fertilisantes en agriculture. L'épandage des boues est intéressant car elles contiennent des quantités relativement importantes [[Azote (HU)|d'azote]], de [[Phosphore (HU)|phosphore]] et dans une moindre mesure de potasse (voir Tableau 1). En France, l'épandage constitue la destination privilégiée des boues de station d'épuration.
d’épuration en les utilisant comme substances fertilisantes en agriculture. L'épandage
+
des boues est intéressant car elles contiennent des quantités relativement
+
importantes [[Azote (HU)|d'azote]], de [[Phosphore (HU)|phosphore]] et dans une
+
moindre mesure de potasse (voir Tableau 1). En France, l'épandage constitue la
+
destination privilégiée des boues de station d'épuration.
+
  
 
 
 
 
 +
[[File:epandage boues 1.JPG|300px|center|thumb|<center>''<u>Tableau 1</u> : Quantités de matières fertilisantes dans les boues d'après Navarro et Blanchard (1982).''</center>]]
  
 
<center>
 
{| class="wikitable"
 
 
|-
 
 
!style="text-align: center;"| !!style="text-align: center;"| Boues fraiches  /  (en % de MS)!!style="text-align: center;"| Boues digérées  /  (en % de MS)
 
 
|-
 
 
|style="text-align: center;"| Azote||style="text-align: center;"| 3,5 à 4,5||style="text-align: center;"| 2 à 2,2
 
 
|-
 
 
|style="text-align: center;"| Phosphate||style="text-align: center;"| 1 à 5||style="text-align: center;"| 1 à 2
 
 
|-
 
 
|style="text-align: center;"| Potasse||style="text-align: center;"| 0,5 à 1||style="text-align: center;"| 0,2 à 0,5
 
 
|-
 
 
|style="text-align: center;"| Matières organiques||style="text-align: center;"| 60 à 80||style="text-align: center;"| 40 à 65
 
 
|}
 
</center>
 
 
 
Tableau 1 : Quantités de matières fertilisantes
 
dans les boues
 
d'après [Navarro & Blanchard, 1982].
 
  
 
L'épandage peut se faire sous forme :
 
L'épandage peut se faire sous forme :
 +
* liquide après épaississement (< 10% de matières sèches) ;
 +
* pâteuses (15 à 20% de matières sèches) ;
 +
* pelletable (30 à 50% de matières sèches) ;
 +
* pulvérulente (65 à 90% de matières sèches).
  
·        
+
Pour que l'épandage soit autorisé, les concentrations en [[Micropolluant (HU)|micropolluants]] cumulatifs des boues, et notamment en [[Métaux lourds (HU)|métaux lourds]], doivent être inférieures à des valeurs limites fixées par la norme NF U 44-041 (voir Tableau 2).
liquide après épaississement (< 10% de matières sèches),
+
 
+
·        
+
pâteuses (15 à 20% de matières sèches),
+
 
+
·        
+
pelletable (30 à 50% de matières sèches),
+
 
+
·        
+
pulvérulente (65 à 90% de matières sèches).
+
 
+
Pour que l'épandage soit autorisé, les concentrations en [[Micropolluant (HU)|micropolluants]]
+
cumulatifs des boues, et notamment en [[Métaux lourds (HU)|métaux
+
lourds]], doivent être inférieures à des valeurs limites
+
fixées par la norme NF U 44-041 (voir Tableau 2).
+
 
+
 
 
 
 
  
 +
[[File:epandage boues 2.JPG|300px|center|thumb|<center>''<u>Tableau 2</u> : Concentrations limites de référence en métaux dans les boues de station d'épuration destinées à l'épandage agricole.''</center>]]
  
<center>
+
L'épandage des boues doit respecter un certain nombre de règles de bonne pratique destinées à préserver l'environnement et les sols. Ainsi la norme NF U44-041 précise également les teneurs limites, pour ces mêmes micropolluants, à ne pas dépasser dans les sols agricoles sur lesquels sont réalisés les épandages. La mise en place de plans d'épandage permet d'assurer le respect des exigences de la norme et de veiller à la bonne qualité agronomique des sols ainsi amendés, en lien avec les agriculteurs.
{| class="wikitable"
+
 
+
|-
+
 
+
!style="text-align: center;"| Eléments!!style="text-align: center;"| concentration limite de référence  /  (g/kg MS)
+
 
+
|-
+
 
+
|style="text-align: center;"| cadmium||style="text-align: center;"| 0,02
+
 
+
|-
+
 
+
|style="text-align: center;"| chrome||style="text-align: center;"| 1
+
 
+
|-
+
 
+
|style="text-align: center;"| cuivre||style="text-align: center;"| 1
+
 
+
|-
+
 
+
|style="text-align: center;"| mercure||style="text-align: center;"| 0,01
+
 
+
|-
+
 
+
|style="text-align: center;"| nickel||style="text-align: center;"| 0,2
+
 
+
|-
+
 
+
|style="text-align: center;"| plomb||style="text-align: center;"| 0,8
+
 
+
|-
+
 
+
|style="text-align: center;"| sélénium||style="text-align: center;"| 0,1
+
 
+
|-
+
 
+
|style="text-align: center;"| zinc||style="text-align: center;"| 3
+
 
+
|}
+
</center>
+
 
+
  
Tableau 2 : Concentrations limites de référence en
+
<u>Bibliographie</u> :
métaux dans les boues de station d'épuration destinées à l'épandage agricole.
+
* Navarro, A. et Blanchard, J.-M. (1982): L’eau et l’environnement ; Cours polycopié INSA ; Lyon - France ; 463 p. ; 1982
  
L'épandage des boues doit respecter un certain nombre de
+
<u>Pour en savoir plus :
règles de bonne pratique destinées à préserver l'environnement et les sols.
+
* [https://fr.wikipedia.org/wiki/Boues_d%27%C3%A9puration Article wikipedia]</u> :
Ainsi la norme NF U44-041 précise également les teneurs limites, pour ces mêmes
+
micropolluants, à ne pas dépasser dans les sols agricoles sur lesquels sont
+
réalisés les épandages. La mise en place de plans d'épandage permet d'assurer
+
le respect des exigences de la norme et de veiller à la bonne qualité
+
agronomique des sols ainsi amendés, en lien avec les agriculteurs.
+
  
[[Catégorie:Dictionnaire DEHUA]]
+
[[Catégorie:Dictionnaire_DEHUA]]
 +
[[Catégorie:Boues,_traitement,_valorisation_(HU)]]

Version actuelle en date du 29 mai 2020 à 10:15

Traduction anglaise : Sludge spreading

Technique consistant à valoriser les boues produites par les stations d’épuration en les utilisant comme substances fertilisantes en agriculture. L'épandage des boues est intéressant car elles contiennent des quantités relativement importantes d'azote, de phosphore et dans une moindre mesure de potasse (voir Tableau 1). En France, l'épandage constitue la destination privilégiée des boues de station d'épuration.

 

Tableau 1 : Quantités de matières fertilisantes dans les boues d'après Navarro et Blanchard (1982).


L'épandage peut se faire sous forme :

  • liquide après épaississement (< 10% de matières sèches) ;
  • pâteuses (15 à 20% de matières sèches) ;
  • pelletable (30 à 50% de matières sèches) ;
  • pulvérulente (65 à 90% de matières sèches).

Pour que l'épandage soit autorisé, les concentrations en micropolluants cumulatifs des boues, et notamment en métaux lourds, doivent être inférieures à des valeurs limites fixées par la norme NF U 44-041 (voir Tableau 2).  

Tableau 2 : Concentrations limites de référence en métaux dans les boues de station d'épuration destinées à l'épandage agricole.

L'épandage des boues doit respecter un certain nombre de règles de bonne pratique destinées à préserver l'environnement et les sols. Ainsi la norme NF U44-041 précise également les teneurs limites, pour ces mêmes micropolluants, à ne pas dépasser dans les sols agricoles sur lesquels sont réalisés les épandages. La mise en place de plans d'épandage permet d'assurer le respect des exigences de la norme et de veiller à la bonne qualité agronomique des sols ainsi amendés, en lien avec les agriculteurs.

Bibliographie :

  • Navarro, A. et Blanchard, J.-M. (1982): L’eau et l’environnement ; Cours polycopié INSA ; Lyon - France ; 463 p. ; 1982

Pour en savoir plus :

Outils personnels