S'abonner à un flux RSS
 

Recharge de la nappe souterraine (HU)

De Wikhydro
Version du 29 juin 2020 à 13:20 par Bernard Chocat (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Traduction anglaise : Groundwater recharge

Dernière mise à jour : 6/1/2020

Résultat de la pénétration profonde des eaux à travers le sol ou les roches sus-jacentes jusqu'à la nappe phréatique, soit sous l'action naturelle de la pesanteur, soit du fait d'une injection forcée.

Le taux de recharge naturel dépend de la surface de la zone d'apport, de la pluviométrie et de la nature du sol. La qualité des eaux infiltrées vers les eaux souterraines est d'autant meilleure que le temps de percolation est important et que les eaux doivent traverser une épaisseur importante de sol dans lequel des processus physiques, chimiques et biologiques peuvent bloquer une partie importante des polluants (essentiellement dans les horizons supérieurs).

Une recharge artificielle devient nécessaire lorsque les prélèvements dépassent le taux de recharge naturel. La recharge artificielle de la nappe permet également parfois d'améliorer sa qualité en vue de produire de l'eau potable. Elle est particulièrement utile lorsque le rabattement de la nappe entraîne une menace d'intrusion souterraine d'eau de mer (voir biseau salé).

Les eaux de pluie urbaine peuvent être utilisées pour recharger les nappes. Infiltrer les eaux de pluie au plus près de l'endroit où elles ont été précipitées permet en effet de conserver et de valoriser une ressource précieuse plutôt que de la transformer en déchet ou en menace.

Outils personnels