S'abonner à un flux RSS
 

Ruissellement urbain (HU)

De Wikhydro
Version du 9 janvier 2020 à 11:39 par Bernard Chocat (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Traduction anglaise : Urban runoff

Dernière mise à jour : 9/1/2020

Écoulement de l’eau de pluie sur les surfaces urbaines conférant à ces écoulements des caractéristiques particulières du fait de l’extrême artificialisation des sols.

Ruissellement sur une surface urbaine imperméable ; crédit photo Bernard Chocat.

Par extension, l'étude du ruissellement urbain est souvent associée à deux familles de problèmes :

  • L'étude de la part du ruissellement sur les surfaces urbaines qui est collectée dans le système d'assainissement (réseau séparatif ou unitaire, bassin de retenue, ouvrage d'infiltration, etc.). On s'intéresse à la fois à l'aspect quantitatif (valeur des débits ruisselés) et à l'aspect qualitatif (nature et importance des polluants provenant des zones urbaines telles que les rues, les toits, etc.).
  • L'étude des eaux provenant des zones urbaines et rejetées dans les milieux naturels, soit du fait des rejets séparatifs pluviaux, soit du fait des déversoirs d'orage (systèmes unitaires), soit enfin du fait des effluents rejetés par les stations d'épuration suite à des événements pluvieux.

En pratique, en zone urbaine, les modèles de ruissellement sont souvent utilisés sur des bassins versants de plusieurs hectares, voire de plusieurs dizaines d’hectares. A cette échelle, l’importance des écoulements en surface est faible comparée à celle des écoulements organisés s’effectuant dans le réseau souterrain ou de surface, interne au bassin versant étudié.

Voir également : Fonction de production et fonction de transfert (HU)

Outils personnels