S'abonner à un flux RSS
 

Site de l'île d'Aix - Expertise des zones de solidarité Xynthia

De Wikhydro
Version du 7 février 2013 à 15:24 par Jeanmi Tanguy (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Sommaire

Eléments de contexte

contexte aix

Généralités

generalites aix
L'Île d'Aix est située au cœur du pertuis d'Antioche, entre l'île d'Oléron et Fouras, à l'extrémité nord de l'estuaire de la Charente. Elle comptait 234 habitants permanents au 1er janvier 2009, pour une superficie de 120 hectares. L'été, sa population atteint plusieurs milliers d'habitants. L'économie locale repose sur le tourisme, ainsi que sur l'ostréiculture et la mytiliculture, qui s'exercent dans l'anse du Saillant.
Le bourg ancien s'est installé dans la partie sud de l'île, à une altitude suffisante pour ne pas être soumis aux risques de submersion marine. L'urbanisation récente s'est développée sous forme de pavillons individuels le long des chemins de desserte. Une partie de cette urbanisation récente se situe à une altitude inférieure à 4m NGF, sur des terrains inondables.
Un système de fortifications a été mis en place au XVIIème siècle ; il comprend, à la pointe sud, le Fort de la Rade, au nord-est le Fort de Coudepont et le Fort du Liédot, et sur la côte ouest une série de batteries, dites aujourd'hui « casemates ».
Les côtes nord et ouest de l'île d'Aix sont très exposées à la houle qui se propage depuis l'océan le long du pertuis d'Antioche, ainsi qu'aux vagues qui se forment localement lors des tempêtes. Le rivage y est le plus souvent rocheux ; les points faibles ont été renforcés notamment le cordon dunaire qui se trouve en arrière de la plage du Tridoux, dont la partie haute a été perrayée. La présence d'un platin rocheux dont l'altitude est comprise entre 1,00 et 3,00 m NGF limite toutefois la hauteur des vagues qui parviennent au rivage.
Faisant face à l'est et au sud, l'anse du Saillant est peu exposée aux vagues. Elle n'est pas protégée, les constructions se trouvent seulement en arrière de la plage, au delà de la limite normale de la marée haute.


La tempête Xynthia

tempete aix
Dans la nuit du 27 au 28 février 2010, l'île d'Aix a été partiellement submergée sous l'effet conjugué du niveau très élevé du plan d'eau et des fortes conditions de houle à l'ouest. Les zones basses de marais bordant le sud de l'Anse du Saillant ont été submergées par élévation du niveau du plan d'eau jusqu'à la cote 4,40 m environ. Côté ouest, la rampe d'accès à la plage qui constituait une encoche dans le dispositif de protection a permis des arrivées d'eau importantes qui ont aggravé l'inondation de la partie sud du quartier du Bois Joly. L'eau est repartie en quelques heures dans le secteur du Bois Joly, et en 24 heures environ dans le secteur des petites maisons.
Du fait de la topographie, certaines maisons du bois Joly ont eu plus d'1m d'eau.
Pour l'île d'Aix, la tempête Xynthia est représentative de l'évènement de référence.


La zone de solidarité

zones solidarite aix
Située au sud du quartier Bois Joly, la zone de solidarité comprend la partie de l'île qui a été traversée par les paquets de mer qui ont franchi la plage du Tridoux. La plupart des constructions qui s'y trouvent ont été inondées par plus d'un mètre d'eau. Il s'agit de quatre anciennes casemates, non habitées et utilisées comme locaux d'activité au moment de Xynthia, d'une construction datant de l'époque des casemates et contenant deux logements, d'un restaurant auquel était intégré, en rez de chaussée, le logement de l'exploitant et de neuf maisons d'habitation.
Au cours de l'année 2010, les locaux associés aux casemates, qui appartiennent à l'association des amis de l'île d'Aix ont été transformés en locaux d'activité et ne sont plus utilisés comme logements.
Le restaurant est en cours de réparation mais l'exploitant n'habite plus sur place.
Cinq propriétaires de maisons ont accepté l'offre d'achat de l'Etat.
La commune s'est dotée récemment d'un plan communal de sauvegarde ; il tient compte de l'isolement de l'île pendant les tempêtes et prévoit un système original d'alerte des habitants au moyen de messages par internet et par téléphone


Diagnostic

diagnostic aix
En cas de renouvellement d'un événement de type Xynthia, tous les terrains dont l'altitude est inférieure à 4,40 NGF seront inondés.
Les travaux réalisés sur les pèrrés de la plage du Tridoux éviteront le passage de paquets de mer aussi impor­tants que lors de Xynthia. Les venues d'eau resteront dangereuses pour les occupants des casemates elles mêmes mais n'aggraveront pas sensiblement le danger pour les constructions situées plus en arrière.
Très exposé aux vagues, l'ouvrage du Tridoux devra faire l'objet d'une maintenance attentive.
Parmi les maisons non encore acquises de la zone de solidarité, deux se trouvent sur le mouvement de terrain qui borde la route et sont exposées à être inondées par un peu moins d'un mètre d'eau. Les habitations du quartier des « Petites Maisons » sont dans la même situation.
Il reste seulement deux maisons dont le sol a une altitude inférieure à 3,40 NGF et qui, en l'état actuel des choses ne peuvent continuer à être utilisées comme logements.
Leur protection par endiguement n'est pas envisageable pour des raisons techniques (on fabriquerait une petite cuvette que le moindre défaut de maintenance rendrait très dangereuse), mais aussi pour des considérations paysagères et économiques qui empêchent d'envisager autre chose que le confortement des ouvrages existants.
L'un des propriétaires a entrepris d'aménager un niveau refuge pour les besoins d'une personne âgée. S'agissant d'une construction particulièrement exposée et relativement isolée, il ne devrait s'agir que d'une solution temporaire accompagnée, dans le cadre du plan communal de sauvegarde, de mesures garantissant la mise en sécurité préventive en cas de besoin.


Cette analyse est synthétisée par le croquis ci- à droite:

Conclusions

Sous réserve des la prise en compte des niveaux refuge, il convient d'achever l'acquisition des maisons numérotées 2 et 10 sur croquis ci dessus.
Les logements désaffectés en zone de solidarité cessent d'être des constructions dangereuses pour leurs occu­pants mais il conviendra de s'assurer qu'ils ne seront pas habités à l'avenir.
Les habitations du quartier des « Petites Maisons » et celles qui seront conservées dans le quartier « Bois Joly » ont des altitudes de plancher voisines de 3,40 m NGF et pourront être inondées par près d'un mètre d'eau. Elles devraient faire l'objet des prescriptions pratiquées en « zone jaune », notamment l’aménagement de niveaux refuge.


Retour à la page : Expertise des zones de solidarité Xynthia en Charente-Maritime

Autres zones d'expertise:

Charron

Saint Trojan

Port des barques
Nieul
Loix
La Flotte en Ré
Aytré

sites de Boyarville et de la Perrotine (Communes de Saint-Georges et Saint-Pierre d'Oléron)
Châtelaillon-Plage et Yves: les Boucholeurs
Fouras – Pointe de la Fumée

Outils personnels