S'abonner à un flux RSS
 

Wikibardig:Auscultation

De Wikhydro
Version du 4 septembre 2017 à 10:22 par Huguette Felix (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Sommaire

Auscultation

L'auscultation est basée sur la mesure d'instruments choisis et positionnés afin de rendre compte de l'évolution du comportement de l'ouvrage. Une analyse fine est susceptible de mettre en évidence d'éventuelles anomalies dans le comportement d'un barrage avant même que celles-ci ne se manifestent par des signes extérieurs visibles. Les instruments doivent être de préférence simples, robustes et de lecture facile. Le dispositif d'auscultation est conçu en fonction du type, des dimensions et des particularités techniques du barrage. Il peut évoluer au cours de la vie de l'ouvrage par abandon d'instruments défaillants ou superflus et par ajout d'autres instruments en cas de comportement anormal du barrage.

Les barrages sont auscultés depuis de nombreuses décennies, du moins pour les plus importants. Cette préoccupation était déjà largement présente dans la circulaire dite “70-15” pour les barrages de plus de 20 m de hauteur. La réglementation récente a formalisé les exigences en matière d'auscultation et les a étendues aux barrages plus modestes. D’après le décret 2015-526, « Tout barrage est doté d’un dispositif d’auscultation permettant d’en assurer une surveillance efficace. Toutefois :

Un ouvrage peut ne pas être doté de ce dispositif, sur autorisation du préfet, lorsqu’il est démontré que la surveillance de l’ouvrage peut être assurée de façon efficace en l’absence dudit dispositif. L’autorisation prescrit les mesures de surveillance alternatives ;

Les rapports d'auscultation sont fournis, par le propriétaire ou l’exploitant, au préfet à une périodicité qui dépend de la classe du barrage considéré.

Le rapport décrit notamment les anomalies dans le comportement de l’ouvrage ainsi que leurs évolutions dans le temps. Il est établi par un organisme agréé :


  • Pour les barrages de classe A : le rapport est fourni au moins une fois tous les deux ans ;
  • Pour les barrages de classe B et C : le rapport est fourni au moins une fois tous les cinq ans.


Le rapport de surveillance n'a pas pour pour objet, quant à lui, de présenter l'ensemble des résultats mais de mettre en évidence d'éventuelles anomalies sur la période récente, notamment celles qui peuvent être expliquées par des dysfonctionnements du dispositif de mesure ou par des événements particuliers d'exploitation ou liées aux conditions météorologiques.

Les dispositifs d'auscultation et leurs caractéristiques sont décrits dans les pages suivantes :


Image-retour-Visite Guidée.png Pour revenir au menu « Visite guidée »

Références

Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (MEDDE), Décret n° 2015-526 du 12 mai 2015 relatif aux règles applicables aux ouvrages construits ou aménagés en vue de prévenir les inondations et aux règles de sûreté des ouvrages hydrauliques.

Peyras, L. - 2003. Diagnostic et analyse de risques liés au vieillissement des barrages, développement de méthodes d'aide à l'expertise. Doctorat spécialité Génie civil, école doctorale des sciences pour l'ingénieur, laboratoire d'études et de recherches en mécanique des structures (LERMES), Université Blaise Pascal, Clermont II. 254 p.

Royet P. 2006, La surveillance et l’entretien des petits barrages. Edition Quae, Paris 2006.78 p.

Royet P., Hoonacker M., Félix H. (2012). Les mesures d'auscultation: principes et outils - le rapport d'auscultation. Colloque CFBR - Auscultation des barrages et des digues - Pratiques et perspectives, Chambéry, 27-28/11/2012.


Pour plus d'information sur l'auteur : Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR


Le créateur de cet article est Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.
Outils personnels