S'abonner à un flux RSS
 

Caquot Albert (1881-1976) (HU)

De Wikhydro
Version du 19 septembre 2019 à 10:29 par Philippe Bagot (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Ancien élève de l’école polytechnique et ingénieur de l’Ecole nationale des ponts et chaussées (1905), Albert CAQUOT est dans la lignée des grands « ingénieurs-chercheurs-inventeurs » polyvalents qui firent la révolution industrielle à la fin du 19ème siècle. Particulièrement actif, il occupa de nombreuses fonctions dans des domaines variés : professeur de grandes écoles d’ingénieurs comme l’Ecole des mines, l’Ecole nationale supérieure d’aéronautique ou l’Ecole nationale des ponts et chaussées ; chercheur et inventeur, ses travaux en mécanique des sols sont universellement reconnus ; réalisateur de grands ouvrages comme le Pont Lafayette à Paris ou le barrage de Donzère Mondragon sur le Rhône, il proposa également des projets ambitieux comme la traversée de la Manche par un pont à haubans ou une usine marémotrice dans la baie du Mont Saint-Michel. Titulaire de multiples distinctions prestigieuses, il fut membre (1934) puis président (1952) de l’Académie des sciences et président de nombreux organismes et associations comme le Conseil national des ingénieurs français, l’ISO, l’AFNOR ou la Fédération des associations et sociétés françaises d’ingénieurs. Chercheur éclectique, ses publications ne concernent pas seulement les sciences exactes mais aussi l’économie ou la sociologie. Son apport à l’hydrologie urbaine fut relativement tardif puisque c’est en 1941 qu’il proposa une méthode de calcul des débits d’eau pluviale des agglomérations. Cette méthode fut introduite dans la Circulaire générale 1333 de 1949 relative à l’assainissement des agglomérations. Lors de la révision de cette circulaire, en 1977, le modèle initial fut maintenu sous une forme modifiée en en limitant les domaines d’application. Il est encore parfois utilisé aujourd’hui pour une estimation rapide des débits potentiels de petits bassins versants strictement urbanisés. Voir Méthode de Caquot.

Outils personnels