S'abonner à un flux RSS
 

Obstacle à l’écoulement (HU)

De Wikhydro
Version du 26 juin 2020 à 08:30 par Bernard Chocat (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Traduction anglaise : Obstacle to flow

dernière mise à jour : 24/01/2020

Ce terme est généralement utilisé pour désigner les ouvrages construits par l'homme et faisant obstacle au libre écoulement de l’eau ou des sédiments dans une rivière : barrages, seuils, écluses, ponts, etc. Les obstacles à l'écoulement perturbent de différentes manières le fonctionnement des rivières : Ils modifient leur régime hydrologique, perturbent les conditions écologiques à l’amont comme à l’aval de la retenue, diminuent les capacités d’auto-épuration, modifient les processus d’érosion et de transport solide, stockent les sédiments et les polluants, fragmentent l’habitat des espèces aquatiques et font obstacle aux déplacements des grands migrateurs. Enfin, ils constituent un danger en cas de rupture et peuvent aggraver les risques d’inondation en amont.

Carte interactive des obstacles à l'écoulement des eaux : source : Référentiel carmen des obstacles à l'écoulement.


Il existe actuellement une multitude de bases de données sur les obstacles à l'écoulement au sein des différents acteurs de l'eau, chacune d'entre elles ayant été conçue pour des besoins divers (restauration hydromorphologique, production d'énergie hydroélectrique, navigation, sécurité publique,...). Face aux exigences réglementaires et afin de consolider les données existantes, l'ONEMA s'est engagé dans un programme de recensement national de l'ensemble des ouvrages faisant obstacle à l'écoulement et de constitution d'un Référentiel National des Obstacles à l'écoulement (ROE), au sein du Système d'Information sur l'Eau.

Outils personnels