S'abonner à un flux RSS
 

Trajectoire écologique (HU)

De Wikhydro
Version du 27 janvier 2022 à 14:11 par Bernard Chocat (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Traduction anglaise : ecological trajectory

Dernière mise à jour : 27/01/2022

Évolution du biotope et de la biocénose dans un écosystème au cours du temps. La trajectoire d’un écosystème intègre son histoire et en particulier les contraintes et les forçages anthropiques qu’il a subis.

Différents types d'évolution des écosystèmes

"Un écosystème évolue spontanément, en permanence. Les variations peuvent être cycliques, événementielles ou tendancielles.

Les deux cycles naturels les plus classiques sont les cycles journaliers et annuels. Les facteurs du biotope les plus affectés par des variations journalières sont la luminosité, la température, la quantité d’oxygène dissous et dans certains cas (rivières alimentées par des fontes de neige ou de glace par exemple) le débit. Les variations saisonnières touchent pratiquement tous les éléments du biotope : température, débit, turbidité, disponibilité des nutriments, etc. Ces deux cycles ont des effets majeurs sur la biocénose : présence et activités des espèces, développement de la végétation, etc. Il est donc très difficile de caractériser l’état d’un écosystème, puisqu’il s’agit d’un système dynamique et que son état dépend fortement du moment où il est évalué.

Même sans changement notable des sollicitations externes (changement climatique par exemple), un écosystème aquatique évolue également de façon tendancielle. Par exemple, les lacs se comblent et se transforment petit à petit en zones humides puis en plaines alluviales ; les estuaires se comblent progressivement pour évoluer vers des deltas ; le cycle trophique s’intensifie et les milieux aquatiques ont une tendance à s’eutrophiser jusqu’à ce qu’un facteur écologique (la température, l’ensoleillement, la disponibilité en nutriments, etc.) ne limite cette évolution.

Cette transformation tendancielle dont l’échelle de temps est généralement longue (ordre de grandeur de quelques centaines à quelques dizaines de milliers d’années) peut être brutalement accélérée par un événement « catastrophique » : période d’étiage sévère, crue extrême, arrivée d’une espèce nouvelle, etc., qui change son état d’équilibre et le fait passer d’une zone de stabilité à une autre."


Figure 1 : Fonctionnement de l'écosystème en fonction du temps et des perturbations ; Source : Chocat et al. (2013).

Importance des actions anthropiques

"Les actions anthropiques peuvent agir sur chacune de ces variations : le fonctionnement des barrages peut modifier le cycle journalier des débits tout autant que le régime saisonnier d’une rivière. Des apports en nutriments peuvent accélérer brutalement l’eutrophisation du milieu, des digues peuvent déconnecter des zones alluviales du lit de la rivière, etc."

Textes et schémas extraits de Chocat et al. (2013).

Bibliographie :

  • Chocat B. (coordonnateur) et groupe de travail de l’ASTEE (2013) : Ingénierie écologique appliquée aux milieux aquatiques : pourquoi ? comment ? Téléchargeable sur le site de l’ASTEE.
Outils personnels