S'abonner à un flux RSS
 

Wikibardig:Conception des digues : Reconnaissances : Topographie et bathymétrie

De Wikhydro
Version du 18 février 2019 à 11:58 par Huguette Felix (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

L’étude de la topographie doit satisfaire les objectifs suivants :

  • Connaitre la topographie (coordonnées planimétriques et altimétriques de points) du terrain naturel terrestre et subaquatique (bathymétrie), comprenant les ouvrages de protection ainsi que des ouvrages inclus, dans le périmètre présupposé puis établi de l’étude.
  • Représenter graphiquement l’information topographique recueillie, sous les différentes formes (MNT, MNE, profils en travers, profils en long, plans cotés) utiles à la réalisation des différentes études élémentaires de la méthodologie. La figure ci-dessous donne un exemple de représentation, sous forme de MNT, de la topographie (levée par LIDAR) de la partie centrale du val de Tours. Cette représentation permet notamment de distinguer les différents ouvrages et les zones en élévation comprises dans la zone d’étude.


Link= MNT de la partie centrale du val de Tours (issu du levé LIDAR des vals de Loire moyenne réalisé en 2002). Les cotes les plus élevées sont représentées en rouge, les cotes les plus basses en bleu foncé. Sont ainsi distingués en rouge vif les digues et autres ouvrages linéaires en élévation ainsi que les zones de tertres (source DREAL Centre-Val de Loire).


Selon la nature des données et études antérieures mises à disposition du responsable de l'étude par le responsable (ou gestionnaire) du système, ce dernier devra veiller à ce que les données topographiques permettent notamment :

  • De produire le profil en long de la crête de digue afin de le comparer avec les lignes d’eau issues de l’étude hydraulique et d’évaluer l’aléa de surverse,
  • De produire les profils en long des pieds de digues afin de les comparer avec les lignes d’eau et d’évaluer la charge hydraulique ;
  • De produire les profils en travers utiles pour apprécier les aléas géotechniques : calcul de stabilité, d’érosion interne ;
  • D’établir un plan de la digue à une échelle permettant le report des observations visuelles et des ouvrages englobés dans le corps de digue ou ses fondations ;
  • De produire des coupes représentant les singularités : traversée hydraulique, batardeau, pont, etc. ;
  • La réalisation des études hydrauliques en vue de définir les actions hydrauliques caractéristiques au contact de l’endiguement ainsi que la caractérisation de l’intensité et de la cinétique des inondations dans la zone protégée ;
  • La réalisation des études morphodynamiques en vue d’apprécier les tendances d’évolution morphologique du milieu eau en profil en long et en plan ;
  • L’identification et la caractérisation des éventuels facteurs aggravants les potentiels de risque comme la végétation, les sources d’embâcles et les activités à proximité de l’endiguement ;

La précision altimétrique et la résolution planimétrique des résultats peuvent être très variables en fonction des méthodes utilisées et des moyens investis. L’utilisation à laquelle est destinée la donnée topographique conditionne la précision et la résolution des résultats à rechercher pour les différentes zones du périmètre de l’étude (milieu eau, système de protection, zone protégée). Il est souvent nécessaire d’utiliser plusieurs documents ou méthodes de levé topographique pour traiter chacune des différentes zones du périmètre de l’étude à caractériser en termes de topographie.

La figure suivante détaille la nature des informations nécessaires à la réalisation de l’étude et la teneur des résultats qui en découlent


Topo-Figure1.png Flux de données pour l’étude élémentaire


Références

Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (MEDDE), 2015. Référentiel technique digues maritimes et fluviales, 190 p. Le téléchargement est disponible ici.

TOURMENT, R., BEULLAC, B., (coord.), 2019, Inondations : analyse de risque des systèmes de protection – Application aux études de dangers. Editions Lavoisier, 2019.

Image-retour-Visite Guidée.png Pour revenir au menu « Visite guidée »


Pour plus d'information sur l'auteur : Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR


Le créateur de cet article est Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.
Outils personnels