S'abonner à un flux RSS
 

Croisement des données d'inondations avec le LIDAR

De Wikhydro
raster zi

Sommaire

Contexte

Cette page est un sous-thême de la page sur l'Utilisation des données LIDAR pour la directive inondation. Le lecteur est invité à s'y reporté pour comprendre le contexte général sur l'exploitation des données LIDAR

L'objectif de cette partie est de fournir des méthodes pour définir des hauteurs d'eau en zone inondable à partir de jeux de données divers ponctuels, linéiques ou surfaciques et/ou de leur croisement tel que:

  • Plus hautes Eaux (PHE)
  • Limites de zones inondées
  • Résultats de modèles hydrauliques 1D, 1D casier et 2D
  • Emprise de zones hydrogéomorphologiques

Principes

Les principes de cette partie vont être les suivants:


Méthode directe dans Qgis

UNIQ1b5616ac503de904-anyweb-00000000-QINUUNIQ1b5616ac503de904-anyweb-00000001-QINU
Des explications sont fournies pour une prise en main très rapide sur cette page. Pour un travail plus fin en particulier avec des modèles à casiers, les deux documents ci-contre rentrent plus dans le détail d'un type de procédure.


Création de la couche raster de surface en eau (raster_PHE)

  • ouvrir la couche vecteur des PHE
  • lancer l'extension interpolation
  • choisir la couche vecteur
  • choisir l'attribut Altitude (cet attribut doit être de type Réel)
  • l'ajouter et choisir le type d'information (point, ligne de structure ou ligne de rupture )
  • choisir la méthode d'interpolation (TIN ou IDW)
  • définir la taille des cellules en x et y (la taille doit être identique à celle du raster LIDAR où sera réalisé le croisement)
  • donner le fichier de sortie
    raster phe multi962
  •  lancer l'interpolation


Ouverture de la couche raster terrain naturel (raster_MNT)

Voir la page Préalables pour l'utilisation de Qgis-GRASS sur le LIDAR

Création de la couche raster de zone inondable

  • lancer le menu raster/calculatrice raster
  • taper l'expression raster_PHE-raster_MNT
  • choisir une couche de sortie
  • laisser le format de sortie GeoTiff (le format raster virtuel n'a pas fonctionné dans ce cas)
  • lancer le calcul

Visualisation du résultat

raster zi
  • ouvrir un scan IGN

Réalisation de la couche vecteur d'iso-hauteurs

Réalisation d'iso-classes de hateurs d 'eau avec la méthode de Classement en iso-valeurs des données LIDAR

Automatisation dans Qgis-GRASS

Elle a été réalisé dans l'outil DICARTO à partir de la fonction v.to.rast de GRASS. celle-ci permet de convertir des données vecteur (ligne, surface) en raster en affectant des valeurs d'attribut, une cote de casier ou une valeur à une section de calcul. Pour le traitement des parties 1D, des sections intermédiaires ont été créés entre deux sections de résultats avec une progression linéaire de la forme. Elle ont ensuite été converties en raster. Cette étape est très rapide, permet d'éviter toute triangularisation et s'attache à fournir une cote d'eau uniquement entre deux sections de calcul.
Post1D 1.jpgPost1D 2.jpgPost1D 3.jpg
Le travail s'effectue aussi avec une distance entre section afin de créer des plus petits fichiers raster qui sont gerés par des tables d'assemblage.

Liens externes


Les intervenants

Maîtrise d'Ouvrage: MEDDM/DGPR

  • Responsable de l'étude: Sabine Baillarguet

Réalisation: Centre d'Études Techniques de l'Équipement Méditerranée

Partenariats:

Article rédigé par Appui CETE/CETMEF pour la Directive Inondation piloté par le PCI Inondations et Aléas Côtiers

Le créateur de cet article est Frédéric Pons
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.
Outils personnels