S'abonner à un flux RSS
 

Wikigeotech:Carrière de Cinq-Mars-la-Pile

De Wikhydro
entrée de la carrière (extrait de google street)

Sommaire

TYPOLOGIE DU SITE

La carrière souterraine[1] est située sur la commune de Cinq-Mars-la-Pile en Indre-et-Loire (37)

Type de cavité

La cavité est actuellement utilisée comme un entrepôt souterrain de l’armée de l’air. Elle a d'abord existé comme une ancienne carrière d'extraction de roche puis a été exploitée comme souvent dans la région comme champignonnière.

Nature des matériaux extraits

Tuffeau jaune de Touraine

Cavité visitable

Accès interdit au public, nécessite une autorisation (site militaire)

Géométrie de la cavité

Un seul niveau d’extraction

Propriétaire

Armée de l’Air

différentes instrumentations et travaux dans la carrière

ETAT DE LA CAVITÉ

La carrière est suivie depuis les années 60 par le LRPC de Blois (actuellement Cerema Dter Normandie-Centre) et le CETU suite à des travaux de creusement d’une sortie et pour les visites de contrôle de stabilité. Il s’agit d’un entrepôt de stockage de matériel de l’armée de l’air, l’air ambiant y est donc traité et climatisé. Les parois sont enduites d’une peinture très épaisse assurant une étanchéité relative.

En 2009, le LRPC de Blois a réalisé un diagnostic et un suivi de travaux de confortement du coteau à l’entrée de l’entrepôt. Puis un diagnostic de niveau 2 a été effectué en 2010, dans une partie de la carrière destinée à un réemploi ultérieur (zone sensible). Ce diagnostic a donné lieu à la réalisation de travaux d’ancrages et de purge en voûte en 2011.
Une surveillance ultérieure par visites régulières et instrumentation légère est prévue, car la climatisation d'une partie de la carrière sera arrêtée.

confortement du côteau par grillage ancré
confortement du côteau par grillage plaqué

Existence de visites de suivi/surveillance et conclusions

Aucun suivi ni surveillance actuellement.

Particularité de la cavité

Couverture rocheuse d’environ 25 à 30 m d’épaisseur, exploitation par chambre et piliers rectangulaires et par galeries filantes (pour une partie). Existence de cheminées d’aérages.

Existence de confortements

Présence de piliers maçonnés en béton. Présence de murs de parpaings ayant une fonction de cloison et non de confortement. Une zone est confortée avec ancrages aciers (suite au diagnostic de 2010). Voûte maçonnée dans l’entrée principale de la carrière.

Environnement

  • Zone urbaine ;
  • Entrées à flanc de coteaux ;
  • Présence d’une route et d’une base aérienne stratégique au-dessus de la carrière ;

UNE CAVITÉ REMARQUABLE

Cette carrière est particulièrement remarquable du fait de sa grande emprise en milieu urbain. Appartenant à un propriétaire particulièrement vigilant à la sécurité, le site est bien connu notamment pour la topographie du site (levé existant). Le responsable du site a une forte culture du risque et a un intérêt stratégique à maintenir la carrière en bon état. Compte-tenu du changement important à venir dans le conditionnement de l’air dans la carrière, il sera intéressant d'y suivre l'évolution des instabilités déjà relevées (décollements de voûte, fontis, piliers dégradés, fracturation…) par suite de l'évolution des infiltrations d'eau et la non-ventilation.

RÉFÉRENCES

  1. LRPC BLOIS (2011). Fiche carrière remarquable Carrière de Cinq-Mars-la-Pile. Plan National cavité Souterraine. Action 6 de la Convention DGPR-Ifsttar 2011
Outils personnels