S'abonner à un flux RSS
 

Pesticide (HU)

De Wikhydro

Traduction anglaise : Pesticide

Les pesticides sont des produits destinés à combattre des organismes considérés comme nuisibles, que ce soit des plantes (herbicides), des champignons (fongicides), des bactéries (bactéricides), des insectes (insecticides) ou d’autres animaux (raticides, taupicides, molluscicides, etc.). On confond parfois les pesticides avec les produits phytopharmaceutiques (ou produits phytosanitaires), même s’il existe des différences entre les deux notions, ces derniers étant plus spécifiquement dédiés à la protection des plantes. Avec une consommation de l’ordre de 63 000 tonnes en 2011, la France était le quatrième consommateur mondial de pesticides. L’agriculture est de très loin l’utilisateur principal. On retrouve des traces de pesticides dans la plupart des milieux aquatiques (eaux de surface ou eaux souterraines). Les concentrations atteintes peuvent dans 10 à 30% des cas selon les milieux, dépasser les normes règlementaires. Beaucoup des substances les plus souvent détectées et potentiellement les plus dangereuses du fait de leur faible Biodégradabilité dans l’environnement sont maintenant interdites. Les effets de ces substances sur les écosystèmes aquatiques sont avérés. Il peut s’agir d’effets directs dus à la toxicité chronique des molécules ou d’effets indirects dus à l’action des pesticides qui modifie l’écosystème (par exemple altération des populations de certains prédateurs, du fait de la diminution des insectes « nuisibles » qui constituent leurs proies). Les effets sur la santé humaine ont été démontrés dans le cas de populations exposées professionnellement (agriculteurs en particulier). Les voies de contamination sont principalement la voie cutanée (au moment de la préparation) et la voie pulmonaire. Aucun effet direct n’a, pour l’instant, été démontré en ce qui concerne la santé des particuliers en relation avec la consommation de produits alimentaires contenant des traces de pesticides. Du fait de la plus grande sensibilité des fœtus et des jeunes enfants, il est cependant nécessaire de rester très vigilants. La qualité de l’eau potable est très bien contrôlée et les quantités totales de pesticides que l’on peut ingérer en buvant de l’eau sont extrêmement faibles et sans danger. L’origine de ces substances est multiple et assez mal connue. L’agriculture est le principal responsable de la contamination des nappes souterraines. Les sources urbaines et péri-urbaines sont non négligeables pour les eaux de surface et peuvent, sur certains cours d’eau, être du même ordre de grandeur que les sources rurales. La beaucoup plus faible consommation de substances est en effet compensée par des fuites beaucoup plus importantes vers les milieux aquatiques. Différents moyens ont été préconisés et mis en œuvre depuis plusieurs années, au niveau européen comme au niveau national, pour limiter les concentrations dans les milieux aquatiques. Tous les acteurs s’accordent à dire que les plus efficaces consistent à agir à la source en limitant les quantités épandues dans l’environnement et en contrôlant les fuites vers les milieux aquatiques. Le plan Ecophyto, mis en place suite au Grenelle de l’Environnement, se donne pour objectif de diminuer par deux la consommation des pesticides d’ici 2018. A mi-parcours, on est encore très loin d’atteindre cet objectif car la consommation a seulement été stabilisée entre 2009 et 2012.

Pour en savoir plus : http://www.graie.org/eaumelimelo/Meli-Melo/Questions/Les-pesticides-et-l-eau/?parent=5

Outils personnels