S'abonner à un flux RSS
 

Wiklimat:Dépoldérisation volontaire pour rendre la terre à la nature

De Wikhydro

Sommaire

Créer un espace tampon sur le littoral en rendant les terres d’un polder à la nature

porté par la ville de Mortagne-sur-Gironde


Un village menacé par l'élévation du niveau marin

Suite à une tempête, les digues en limite de littoral du polder agricole de l'estuaire de la Gironde se sont rompues entraînant l'inondation des terres et d'une partie du village de Mortagne-sur-Gironde. Pour protéger la population locale, une nouvelle digue a été construite comme mesure d'urgence entre le polder et le village. De ce fait, les terrains agricoles ne sont plus protégés des variations du niveau de la Gironde.

Avec le changement climatique, d'ici à 2100, le niveau marin pourrait s'élever entre 26 et 82 cm. Ce phénomène pourrait provoquer la submersion marine de certains territoires exposés à la montée des eaux et aux phénomènes de tempêtes.

Pour y faire face, l’enjeu est de sacrifier l'usage des terrains agricoles et de laisser le polder jouer un rôle d’espace tampon entre la nouvelle digue et l’estran afin de protéger le village des inondations.



Un accompagnement de la dépoldérisation via l'acquisition de terres agricoles

De ce fait, il a été décidé l'acquisition des terres agricoles du polder de Mortagne (par le Conservatoire du littoral) et la mise en place d'actions pour la « renaissance » du site :

  • Laisser les brèches dans la digue initiale pour permettre l'installation de la nature ;
  • Accompagner la restauration progressive des fonctionnalités écologiques ;
  • Mettre en place un plan de gestion (gardiennage et animation du site dont une mini-promenade au cœur des marais).




La création d'une zone tampon

Cette action a permis :

  • La création d’une zone tampon protégeant la nouvelle digue des fortes tempêtes et la commune des inondations ;
  • La restauration des fonctionnalités écologiques du site.
Outils personnels