S'abonner à un flux RSS
 

Lessivage (HU)

De Wikhydro
Version du 19 septembre 2019 à 10:33 par Philippe Bagot (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Traduction anglaise : Wash-out, Wash-off

En hydrologie urbaine, ce mot est principalement utilisé pour désigner le lavage de l'atmosphère et du sol lors des précipitations. Ces deux phénomènes sont en partie responsables de la pollution des rejets urbains de temps de pluie.

Le lessivage de l'atmosphère (wash-out) correspond à un double phénomène :

·         l'entraînement des polluants particulaires contenus dans l'atmosphère par les gouttes d'eau. Les poussières atmosphériques constituent d'ailleurs souvent les germes autour desquels les gouttelettes d'eau viennent s'agréger (processus de coalescence) ;


·         la fixation des ions libres à la surface des gouttes d'eau.

Selon certaines études, le lessivage de l'atmosphère serait maximum pendant les toutes premières minutes de la pluie.

Le lessivage du sol (wash-off) au lavage des sols lors des précipitations. Le lessivage des sols est fonction de la capacité d'arrachement de la pluie (qui dépend des intensités instantanées maximum) et de la capacité de transport solide des ruissellements qu'elle provoque (capacité de transport qui est elle-même fonction de la vitesse, de la rugosité du support et de la taille des particules). En pratique, la quantité totale de solides transportée est limitée par la capacité de transport, la quantité totale de solides disponibles étant très grande comparée à la capacité de transport pendant une pluie. Voir Transport solide.

Outils personnels